Luxation de la Hanche : Traitement par ligamentoplastie du ligament rond (toggle pinning)

Vous êtes ici :

Indications

Luxation coxo-fémorale du chien et du chat, lorsque la réduction à foyer fermé est contre-indiquée (fractures parcellaires) ou non curative (récidive de luxation).

Le TightRope®, utilisé à ADVETIA dans le cadre de la ligamentoplastie du ligament rond, a pu également être employé pour la stabilisation médiale de l’articulation scapulo-humérale ou encore de celle du grasset dans un contexte de rupture de ligament croisé crânial.

Etiopathogénie de la luxation coxo-fémorale 

Perte complète de la congruence entre la tête fémorale et la surface articulaire de l’acétabulum, consécutive à un traumatisme à haute énergie dans 90% des cas (accident de la voie publique, chute…), et associée le plus souvent à une déchirure du ligament rond et de la capsule articulaire.

Diagnostic de la luxation coxo-fémorale :  

Les symptômes évocateurs de luxation coxo-fémorale sont une boiterie postérieure sans appui, d’apparition brutale, consécutive à un traumatisme. En cas de luxation cranio-dorsale (75% des cas), le membre luxé se présente en adduction avec rotation externe du grasset et rotation interne du tarse. Le membre paraît alors plus court que le controlatéral. L’examen rapproché permet de mettre en évidence un alignement de la crête iliaque, du grand trochanter et de la tubérosité ischiatique associé à une augmentation de la distance séparant le grand trochanter de la tubérosité ischiatique.

Le diagnostic est précisé par la réalisation de clichés radiographiques selon deux incidences orthogonales.

Présentation de l’implant 

Le dispositif TightRope® est constitué d’un cœur en polyéthylène multifilament à poids moléculaire ultra-élevé, entouré d’une gaine tressée en polyester à poids moléculaire ultra-élevé. Les propriétés de ces matériaux sont une force élevée, une certaine souplesse et une haute résistance à l’abrasion. L’implant fonctionne selon une apposition os-à-os. Il comporte, en plus des filaments qui le composent, deux boutons en acier chirurgical qui s’apposent en butée contre le grand trochanter et l’acétabulum afin de maintenir la tension des filaments dans l’articulation.

TightRope, source Arthrex

Traitement chirurgical par ligamentoplastie du ligament rond 

En cas de luxation coxo-fémorale récente (< 5 jours), un traitement par réduction à foyer fermé et contention externe est préconisé dans un premier temps en l’absence de fracture osseuse associée à la luxation. Dans 50% des cas néanmoins, la luxation récidive et un traitement chirurgical est alors recommandé. Différentes techniques conservatrices (capsulorraphie, prothèse capsulaire, Toggle Pinning) ou non conservatrices (exérèse de la tête et du col fémoral, prothèse totale de hanche) existent. Les luxations coxo-fémorales peuvent être traitées chirurgicalement à ADVETIA par ligamentoplastie du ligament rond (Toggle pinning). Cette méthode consiste en une réduction de la luxation à foyer ouvert, avant stabilisation de l’articulation au moyen d’un TightRope®. Ce dispositif est mis en place en forant un tunnel dans l’axe du col du fémur, entre la base du grand trochanter et la fovea capitis (acétabulum). Le TightRope®est ensuite inséré dans ce tunnel puis noué sur son bouton. Il permet ainsi le maintien en place de l’articulation en remplaçant artificiellement le ligament rond.

Le taux de récidive associé à cette technique est compris entre 0 et 25% selon les études. Il est principalement à mettre en relation avec un phénomène de rupture prématurée de l’implant.

Les résultats définitifs sont visibles entre 2 et 4 mois après l’intervention, mais l’animal retrouve un appui du membre presque immédiatement après l’intervention. Comme pour toute intervention chirurgicale, des complications peuvent survenir (infection, réduction de l’amplitude de mouvement de l’articulation, nécrose de la tête fémorale, arthrose, récidive de luxation). Le suivi post-opératoire requiert la réalisation de clichés radiographiques de contrôle un mois après l’intervention afin de vérifier le positionnement du matériel et de la hanche.

Ces articles peuvent vous intéresser.

et beaucoup d'autres encore