Intoxication par les jonquilles

Vous êtes ici :

Les premières floraisons du printemps coïncident aussi avec les premiers risques d’intoxication de la belle saison.

Toxicité des jonquilles

Ainsi l’intoxication par les jonquilles concerne les chiens et les chats et arrive fréquemment compte tenu de son utilisation comme élément de décoration dans les domiciles ou les espaces verts. La toxicité est due à la présence de plusieurs substances: alcaloïdes (lycorine et galanthamine), saponine, saponosides et cristaux d’oxalate alcaloïde. Bien que présentes dans toutes les parties de la plante, ces substances sont plus concentrées au niveau du bulbe.

Symptômes des intoxications par la jonquille

Si la quantité ingérée est modérée, les principaux symptômes sont gastro-intestinaux (vomissements, diarrhée, hypersalivation).
Toutefois, si elle est ingérée en grande quantité, elle peut provoquer des troubles cardiaques (bradycardie, hypotension) et neurologiques graves (tremblements, convulsions, paralysie, coma), mettant en danger la vie de l’animal.

Traitement des intoxications par la jonquille

Il n’existe pas d’antidote.
Le traitement repose sur l’élimination du toxique (induction des vomissements en cas d’ingestion récente, lavage gastrique si cela est indiqué), l’administration de charbon actif, la fluidothérapie et le traitement symptomatique. Si vous voyez votre animal ingérer ou vomir de la jonquille, ou si vous avez ces plantes dans votre domicile et que l’animal présente des symptômes similaires, il est fortement recommandé d’appeler un vétérinaire en urgence. Il est également recommandé de placer les plantes dans un endroit auquel l’animal n‘a pas accès.  

Ces articles peuvent vous intéresser.

et beaucoup d'autres encore