Vulvoplastie

Vous êtes ici :

La vulvoplastie est une intervention chirurgicale dont l’objectif est de recréer une conformation vulvaire normale.

Indications de la Vulvoplastie

Elle est envisagée lorsque la vulve présente une conformation anormale. Les motifs de consultations souvent associés sont les suivants :

  • Pertes vulvaires
  • Léchage vulvaire
  • Signe du traîneau
  • Modification de la couleur du pelage autour de la vulve
  • Attraction des mâles
  • Vaginites ou cystites chroniques ne répondant pas aux traitements

Très souvent, la chienne présente une vaginite chronique qui s’est installée après la mise en place de différents traitements antibiotiques et/ou anti-inflammatoires locaux et généraux. Ces traitements permettent une amélioration transitoire. La chienne ne présente plus de pertes, elle se lèche moins. Puis, à l’arrêt du traitement, les pertes et démangeaisons recommencent. Et c’est normal ! 

En effet, lorsque la vulve est dite « barrée », elle présente un repli périnéal qui la recouvre. Les sécrétions normales du vagin mais aussi les fins de mictions restent alors enfermées dans le repli de peau et macèrent. Le processus recommence donc à chaque arrêt de traitement puisque la cause primaire est mécanique. Chez ces chiennes, le traitement passera donc en premier lieu par l’exérèse de ce repli de peau afin de découvrir la vulve. 

Mais attention, cette intervention n’est pas toujours suffisante. Dans la plupart des cas, la présence d’un repli périnéal important est liée à un défaut de développement vulvaire (associé à une stérilisation précoce). Lorsque la vulve ne s’est pas développée, il est aussi possible que le vagin ne se soit pas non plus développé correctement. L’existence d’une sténose vaginale ou de toute autre anomalie de conformation vaginale (de type bride ou septum) entretiendra la vaginite chronique. Il est donc essentiel, avant toute intervention, de réaliser un examen vaginal par endoscopie. Cela permettra de donner un pronostic au propriétaire. Il conviendra de leur expliquer que, bien que l’intervention permette une amélioration de la situation, elle risquera de ne pas être suffisante. 

La présence d’une vulve barrée n’est pas l’apanage des chiennes stérilisées trop tôt et peut également toucher les chiennes entières ou stérilisées pubères. Chez ces individus, le surpoids peut être une cause de formation d’un repli périnéal. De plus, une origine dermatologique au prurit vulvaire est également possible, la présence d’un repli de peau venant aggraver la situation. Il conviendra donc de prendre en charge l’origine dermatologique également.

Vulvoplastie

L’intervention chirurgicale consiste en l’exérèse du repli de peau. Elle ne présente pas de risque peropératoire particulier.

Complications potentielles d’une Vulvoplastie

Il est essentiel de connaître les complications post-opératoires possibles :

  • Déhiscence de plaie : lié à la tension, c’est une zone de tension, bien que cela ne soit pas toujours ressenti au moment de l’intervention. Dans les cas où le repli est important il vaut parfois mieux éviter de retirer l’intégralité du repli pour éviter les déhiscences.
  • Infection de plaie : il s’agit d’une zone septique. Il n’est pas possible de protéger la plaie. Il faudra donc recommander un nettoyage après chaque sortie et le port d’une collerette
  • Récidive : il est souvent nécessaire d’intervenir une seconde fois. Dans les cas importants par exemple où le risque de tension n’a pas permis de tout enlever en une fois ou encore chez les chiennes en surpoids où la peau, retrouvant son élasticité après l’intervention, crée un nouveau repli.

Recommandations Post-Opératoires d’une Vulcoplastie

  1. Surveillance et nettoyage de la plaie après chaque balade
  2. Port de la collerette obligatoire
  3. Anti-inflammatoires non stéroïdiens si les paramètres rénaux le permettent
  4. Faire maigrir si surpoids ou surveiller la prise de poids
  5. Si besoin : traiter les affections dermatologiques qui peuvent exister en même temps que le défaut de conformation vulvaire et entretenir les signes cliniques malgré le traitement chirurgical.

Suivi d’une Vulvoplastie

Un suivi clinique régulier est recommandé. L’objectif de cette intervention est de permettre un arrêt des vaginites ou cystites chroniques. L’apparition d’épisodes ponctuels n’est cependant pas exclue, mais cela permet d’apaiser la situation sur le long terme.

Ces articles peuvent vous intéresser.

et beaucoup d'autres encore